Les animaux des tropiques à Nausicaá

Passer l’été sous les tropiques c’est l’invitation de Nausicaá pour tous les visiteurs !

L’accent est mis cet été sur les espaces et les espèces emblématiques des zones tropicales.

Les animaux de la mangrove : ici, ici et ici

L’hétérocongre tacheté est à voir dans l’exposition Histoire d’îles. Il vit sur les fonds d’herbiers ou de sable dans la Mer Rouge et les eaux tropicales de l’océan Indien et du Pacifique ouest. Son terrier, en forme de tube vertical, est creusé entre 7 et 45 mètres de profondeur sur les pentes sablonneuses exposées aux courants mais à l’abri des vagues. Il se nourrit principalement de plancton. Il peut mesurer entre 35 et 40 cm de long. L’hétérocongre tacheté vit en colonie de plusieurs dizaines voire centaines d’individus. Il se tient à la verticale, la queue ancrée dans son terrier dans lequel il se retire à l’approche du danger. Les adultes sont sédentaires et ne s’éloignent jamais des côtes. Par contre leurs larves appelées leptocéphales se laissent entraîner par les courants et peuvent voyager au large pendant quelques mois, à la recherche d’un fond sableux.

Le requin-nourrice se trouve dans le bassin « mer ouverte » où il cohabite avec le poisson napoléon. Il est appelé également requin dormeur vit sur le fond et les côtes des eaux tropicales peu profondes, depuis la zone intertidale jusqu’à 130 m de fond, dans la zone littorale intertropicale de l’Atlantique et du Pacifique est. Le requin-nourrice est ovovivipare c’est-à-dire que les œufs éclosent l’intérieur du ventre de la femelle où les jeunes requins continuent de croître. Ils seront expulsés lorsqu’ils mesureront 25 à 30 cm environ. Une femelle peut donner naissance à une trentaine d’individus. Il se nourrit de poissons osseux, raies, invertébrés (oursins, crustacés, céphalopodes, …) ainsi que d’algues et de charognes. La pensionnaire de Nausicaá est une femelle qui mesure 2,30 m. On estime son âge à près de trente ans ; c’est l’une des plus vieux pensionnaires du centre.

Le poisson napoléon fréquente les récifs coralliens jusqu’à 100 m de profondeur, de préférence les pentes et tombants externes ; les juvéniles préfèrent vivre dans les coraux branchus des lagons. Il peut se nourrir de mollusques et d’invertébrés à carapace dure grâce à ses puissantes dents. Il ingère également sans problème des proies toxiques tels que des oursins venimeux, les étoiles de mer Acanthaster planci ou les poissons-coffres. Il l’est l’un des plus gros poissons de récif et peut atteindre 229 cm de long et peser jusque 191 kg !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s