Les manchots de Nausicaá

Nausicaá présente des manchots du Cap depuis 2006. La colonie se compose actuellement de 22 manchots adultes nés en captivité qui ont donné naissance à 18 bébés.

Grâce au programme de reproduction européen auquel Nausicaá participe les jeunes manchots rejoignent ensuite différents établissements pour éviter la consanguinité.

La « star » du groupe s’appelle Opale. Vive et curieuse elle vient facilement s’approcher du visiteur ; l’interaction est quasi-immédiate.

Dans le milieu naturel, la population ne compte plus que 80.000 individus. Les manchots sont victimes des activités humaines : les pollutions aux hydrocarbures comme les marées noires, le tourisme et ses constructions côtières, les captures accidentelles liées à la pêche et la surpêche de poissons dont se nourrissent les manchots.

Grâce au soutien des visiteurs de Nausicaá à l’association SANCCOB qui travaille en Afrique du Sud au sauvetage des manchots, près d’une dizaine de manchots ont été sauvés.

Publicités

A la rencontre du coelacanthe

Ancêtre de tous les vertébrés terrestres, le cœlacanthe est un poisson ayant peu évolué depuis 350 millions d’années. Laurent Ballesta, plongeur et naturaliste marin est allé plonger avec une équipe de chercheurs en Afrique du Sud à la rencontre de cet animal marin mythique.

Nausicaa vous propose de découvrir le film de Laurent Ballesta « Le cœlacanthe, plongée vers nos origines » en avant-première dimanche 20 avril 2014 à 19 heures. Ce film de 90 minutes a obtenu le Prix Spécial du Jury Films Longs et Moyens Métrages, la Palme d’Or, le Prix du Président de la République au Festival Mondial de l’Image Sous-Marine 2013.

Pour en savoir plus sur cette aventure en Afrique du Sud et sur le gombessa, nom local du cœlacanthe, vous pouvez consulter le site internet du projet.

La projection est gratuite dans la limite des places disponibles, vous pouvez réserver vos places à l’adresse festival@nausicaa.fr