Naissance de bébés requins marcheurs à Nausicaá

 

Carnet rose ! Le couple de requins marcheurs que vous pouvez voir dans l’exposition « Histoires d’Iles » à Nausicaá sont devenus les parents de petits requins marcheurs très bien formés. Les bébés requins ont été placés en réserve aquariologique afin que les soigneurs puissent les nourrir et surveiller leur évolution.

En savoir plus sur le requin marcheur (Hemiscyllium ocellatum)

Qui sont les requins marcheurs de Nausicaá ?

Les requins marcheurs adultes présents à Nausicaá sont parmi les premiers nés dans le cadre d’un programme d’élevage concerté entre aquariums européens. Ils sont présentés dans l’exposition « Histoires d’Iles » et illustrent la grande biodiversité des îles tropicales et notamment la Grande Barrière de Corail d’Australie, dont l’espèce est originaire.

Qui est le requin marcheur ?

Le requin marcheur, également appelé requin chabot-ocellé, peut atteindre jusqu’à 1,10 m de long.

Il doit son drôle de nom à la manière dont il se déplace sur le fond, en se servant de ses nageoires comme de pattes. Il est néanmoins capable de nager en se faufilant entre les pâtés coralliens. C’est une espèce qui vit dans l’Océan Pacifique ouest, dans les eaux coralliennes du nord de l’Australie, de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée. Il vit principalement sur les fonds côtiers tropicaux, en milieu corallien, à faible profondeur, de la zone intertidale jusqu’à 50 m de fond. C’est une espèce nocturne qui se nourrit principalement de petits poissons, de vers et de crustacés.

Ovipare, le requin marcheur pond des enveloppes contenant deux œufs, qui sont déposées la nuit. Une paire d’œufs peut être produite tous les 14 jours. La période de reproduction a lieu de juillet à novembre avec une durée d’incubation de 4 mois.

Récemment, une nouvelle espèce de requin « marcheur » a été découverte en Indonésie :
le Hemiscyllium halmahera.

 

 

Publicités

Naissance de manchot à Nausicaá : c’est une fille !

Il y a quelques semaines, Chilli et Coco ont donné naissance à un petit manchot du Cap à Nausicaá. Après un passage en couveuse, le petit est désormais prêt à rejoindre sa colonie qui se trouve dans l’exposition Océan & Climat : chaud devant ! qui aborde les dangers et les conséquences du réchauffement climatique sur les océans.

Vous pouvez désormais observer le jeune manchot évoluer avec curiosité au milieu de ses congénères.                                                                                        

75 g pour 17 cm à la naissance

Le petit manchot né il y a quelques semaines rejoint la colonie de 22 manchots déjà présents à Nausicaá. Le bébé est reconnaissable à son poitrail, pour l’instant entièrement blanc. En grandissant, les taches noires de son ventre formeront sa carte d’identité unique. S’il est impossible à la naissance d’identifier à l’œil nu le sexe du manchot, un test ADN a permis il y a peu de déterminer qu’il s’agit d’une petite femelle.

D’autres bébés ont par ailleurs été récemment aperçus dans les nids de la colonie, bien gardés par leurs parents. Ils seront sans doute visibles prochainement, lorsqu’ils seront suffisamment autonomes pour se lancer hors des nids.

Lire la suite

Les bébés manchots à Nausicaá

manchot nausicaa aquarium boulogne sur mer

Depuis l’arrivée des manchots du Cap en 2006, 17 manchots sont nés à Nausicaá. La grande majorité d’entre eux a rejoint d’autres parcs et zoos, dans le cadre du programme de reproduction européen auquel Nausicaá participe. Les manchots de Nausicaá sont tous nés dans des aquariums et parcs d’Europe.

Alors qu’habituellement la période de reproduction concerne tous les couples, cette année tous n’ont pas pondu et pour éviter que les couples « nichants » soient perturbés par les couples sans bébé à venir, les œufs ont été mis en couveuse jusqu’à leur éclosion.

A lire : Un bébé manchot à Nausicaá

Les jeunes rejoindront la colonie dès que possible avant d’être envoyés dans d’autres centres afin de préserver une diversité génétique et assurer ainsi la survie d’une espèce encore menacée d’extinction.

La préservation des espèces, une des missions de Nausicaá

Nausicaá participe à un programme de reproduction européen destiné à l’élevage et la conservation d’espèces menacées. Le manchot du Cap est menacé par les activités humaines telles que les pollutions hydrocarbures, les constructions côtières, la surpêche ou le tourisme irraisonné après avoir longtemps été menacé par le ramassage de ses œufs ou du guano.

Depuis 1930, 90 % des manchots du Cap ont disparu, passant d’une population de 3 à 4 millions d’individus à la fin du 19e siècle à 55.000 oiseaux en 2010, date à laquelle l’UICN a inscrit le manchot du Cap sur la liste des espèces en danger. On comptait 80.000 individus en 2015.

 

Naissance de gecko à Nausicaa

Nausicaa aquarium boulogne sur Mer Bébé gecko diurne de Pasteur
Bébé gecko diurne de Pasteur

Un bébé à Nausicaá !

Depuis janvier 2016, vous pouvez admirer en fin d’exposition les terrariums où vivent les animaux représentatifs de la biodiversité de ce merveilleux écosystème qu’est la forêt tropicale. Serpents, grenouilles, caméléons, lézards et geckos se partagent la vedette et attirent les regards.

Installé en exposition, le couple de geckos diurnes de Pasteur a donné naissance, il y a quelques jours à un petit gecko très bien formé. Ce petit gecko a été placé en réserve aquariologique afin que les soigneurs puissent le nourrir et surveiller son évolution. 

Le gecko diurne de Pasteur Phesulma pasteuri est une espèce endémique de Mayotte vivant sur une surface totale de 127 km². Ce petit gecko (de 10 à 30 cm) vit dans les forêts et les mangroves. Il se nourrit principalement de petits insectes, de nectar de fleurs et de pulpe de fruits.

Adressons toutes nos félicitations aux parents 🙂

Un bébé manchot à Nausicaá

Nausicaa, aquarium, boulogne sur mer, manchot, manchot du Cap,
Un bébé à Nausicaá ! Les manchots ont accueilli le premier bébé de 2016. Ce manchot de deux mois est à découvrir dans l’espace qui leur est réservé dans l’exposition « Océan et Climat : chaud devant ». Le bébé est encore gardé par ses parents.

Fille ou garçon ?

Il faudra toutefois attendre quelques mois avant de savoir si ce nouveau-né est un mâle ou une femelle. Les parents du nouveau-né gardent à tour de rôle le nid et apportent la nourriture à leur petit. Avec un peu de patience, les visiteurs pourront apercevoir le nouveau-né parmi les autres membres de la colonie. Outre sa taille d’environ 15 cm, le bébé manchot est également reconnaissable à son poitrail, pour l’instant entièrement blanc. En grandissant, des taches noires apparaîtront sur son ventre de manière unique, formant ainsi une carte d’identité naturelle.

Lire la suite

Des bébés seiches à Nausicaá

seiche, Nausicaa, sepia officinalis, aquarium, boulogne sur mer

Nouveauté à Nausicaá, il y a quelques jours, quelques dizaines de bébés seiches sont nés. Les soigneurs de Nausicaá ont pris soin d’une grappe d’œufs que leur avait confié un pêcheur. Leur attention particulière a été récompensée par la naissance de ces bébés seiches.
Certains d’entre eux ont rejoint la nouvelle exposition de Nausicaá, « Océan & Climat : chaud devant ! ». Les autres ont été placés en réserve, afin que les soigneurs puissent les nourrir et surveiller leur évolution.

Les seiches pondent des œufs, plus communément appelés « raisins de mer ». A la sortie de l’œuf, les bébés seiches sont directement des modèles réduits de l’adulte, il n’y a pas de stade larvaire comme chez d’autres mollusques. Les jeunes seiches recherchent plus particulièrement des endroits abrités pour se camoufler et attraper leur proie plus facilement.

Un peu plus sur ces céphalopodes

Les seiches sont des mollusques céphalopodes, ce qui signifie qu’elles ont les pieds dans la tête. Les seiches et les céphalopodes en général sont les plus intelligents des mollusques. Les seiches se propulsent vers l’arrière en expulsant de l’eau par leur siphon et se maintiennent sur place grâce aux ondulations de leur nageoire périphérique. Elles sont présentes sur toutes les côtes de l’Europe de l’Ouest et de l’Afrique de l’Ouest.

Les céphalopodes ont une durée de vie très courte d’environ 2 ans, d’où une croissance très rapide. Ils peuvent atteindre une taille maximale de 45 cm. Les seiches sont des prédateurs qui chassent les petits poissons, les crustacés et les mollusques vers le fond de l’eau. Chaque année dans le monde, 14 000 tonnes de seiches sont pêchées pour être mangées par les hommes.

Photo : D. Mallevoy – Nausicaá

Des bébés hippocampes à Nausicaá

Hippocampe à long nez (Hippocampus reidi) 2

De nouveaux hippocampes ont vu le jour il y a quelques semaines à Nausicaá. Il s’agit d’hippocampes à long nez (Hippocampus Reidi) qui viennent de rejoindre leur aquarium public dans l’espace biodiversité, après une période de croissance en coulisses. Ils occupent l’aquarium voisin de celui de leurs parents.

Chez l’hippocampe, c’est le mâle qui récupère les œufs pour les féconder et qui ensuite les garde dans sa poche incubatrice. Après environ une quinzaine de jours selon la température de l’eau, les bébés naissent. Ils pourront atteindre une taille de 10 centimètres à l’âge adulte. Il se nourrit de zooplancton, d’œufs de poissons, de petits crustacés qu’il aspire avec sa bouche minuscule.

Dans la nature, les hippocampes à long nez se trouvent dans les eaux chaudes de l’Atlantique Ouest, depuis la Caroline du Nord et les Bermudes jusqu’au nord de l’Amérique du Sud.

Il a été porté en Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).